Champs surélevés

champs-sureleves-dans-les-savanes-du-centre-spatial-©-CNES-CSG

Champs surélevés dans les savanes du Centre spatial © CNES-CSG

savanes-pendant-la-periode-precolombienne-©-jean-pierre-penez

Savanes pendant la période précolombienne © Jean-Pierre Penez

Entre 600 et 1 500 ans après JC., les amérindiens du littoral se sédentarisent et construisent des villages sur les cordons sableux.

Ils développent alors une agriculture particulière dans les savanes.

En formant des monticules de terre organisés en damiers, ils surélèvent leurs champs, contrôlent l’écoulement de l’eau et concentrent les éléments fertiles.

Ces buttes prennent alors des tailles et des formes variées en fonction de la topographie pour s’adapter aux conditions hydrographiques et à la nature des sols.

Ces champs surélevés ont permis à l’époque de nourrir entre 50 et 100 habitants au km².

Pratiqués du Guyana à l’île de Cayenne, ils sont encore facilement visibles aujourd’hui depuis le ciel.

Ces formations ont passionné écologues et archéologues, pour aller plus loin vous pouvez regarder les nombreux documents scientifiques ici.

Centre de préférences de confidentialité

Obligatoires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site, par exemple pour enregistrer vos préférences sur la politique de gestion de vos données personnelles.

gdpr

Mesure d'audience

Ces cookies sont déposés par nos prestataires nous permettent de mesurer l'audience et d'analyser les circuits de navigation.

_ga, _gat, _gid