Une intervention sur l’acacia mangium et la protection des savanes guyanaises à l’université de Lausanne

Le 19 octobre dernier, la gestion des Acacia mangium et la conservation des savanes littorales guyanaises étaient à l’honneur lors d’une intervention à l’Université de Lausanne (UNIL) en Suisse. En effet, une présentation a eu lieu dans le cadre d’un cours de « Conservation de la Nature » dont l’objectif est d’apporter des éléments de réflexion et d’analyse aux étudiant.e.s concernant les débats contemporains autour de la conservation et de la protection de la nature. Ce cours revient sur les définitions ainsi que sur les aspects historiques et culturels de la conservation de la nature et de la mise en œuvre de différents espaces protégés dans le monde. Il aborde également à travers différents exemples et études de cas les enjeux de gestion actuels en matière de protection de la nature.

C’est ainsi que les projets Life+ Cap DOM et Biodiv’OM du GEPOG ont servi de fil rouge pour décrire aux quelques 25 étudiants rassemblés, devant la visioconférence, comment les professionnels de la conservation mènent leurs stratégies, collaborent avec des réseaux d’acteurs locaux et régionaux, font le lien entre le monde de la recherche et de l’action, prennent en compte les aspects socio-économiques de leurs sujets d’intervention et peuvent faire preuve de réflexivité sur leurs propres pratiques.

Une belle valorisation des actions guyanaises par-delà les frontières, pour laquelle nous remercions les enseignants responsables pour leur invitation !

A. Stier présente le projet aux étudiants du cours de « Conservation de la Nature »

ok